Carmel d’Avignon

Le carmel d’Avignon a été fondé le 8 septembre1613, date de l’installation du Saint Sacrement. Il est placé d’emblée sous la juridiction de l’Ordre et non des Supérieurs français, Avignon n’étant pas alors en France mais en territoire pontifical. Les Pères Carmes y étaient présents dès 1608. C’est le carmel de Gênes qui en assura la fondation la dédiant à la Vierge du Carmel.

Lors de la Révolution, le monastère qui compte 14 professes, une postulante converse, une tourière, est vendu comme « bien national », et les carmélites sont contraintes de s’expatrier en Espagne (Huesca, Madrid) Italie (Rome). Certaines trouvent refuge dans leur famille et un groupe continue à vivre clandestinement à Villeneuve-lès-Avignon.

La restauration (9 mars 1817)  fut réalisée par Thérèse du Très Saint Sacrement professe d’Avignon qui s’était cachée à la campagne pendant la persécution, elle fut aidée par 2 sœurs professes de Carpentras pendant quelques mois. En 1820, l’unique survivante de la communauté, de retour de son exil à Huesca, réintégra la Communauté.

Le 6 mars 1879, dans l’impossibilité de retrouver leur monastère, les carmélites s’installent dans l’ancien couvent des Franciscains Récollets qu’elles acquièrent à bas prix (est l’actuel carmel, 3 rue de l’Observatoire). Malheureusement les inondations de 1840 et 1856, obligent à de grands travaux de reconstruction.

La Communauté, un temps réduite à 5 capitulantes, est revitalisée par la venue en 1914 de 6 sœurs réfugiées du carmel de Pontoise qui demeureront à Avignon.

Pendant la guerre de 40, le monastère est fermé : les bombardements de la gare toute proche en sont la cause, les sœurs trouvant refuge au carmel de Carpentras puis près de Venasque (l’Aupillère).

Au cours de son histoire, le carmel d’Avignon a réalisé plusieurs fondations : Carpentras (1627) Chambéry (1934) Cavaillon (1668) Les Vans (1840) Nice (1865) Ecully (1878).

En 1901, les lois antireligieuses n’obligent pas à un nouvel exil malgré les menaces par deux fois répétées.

Pendant la guerre civile espagnole, Avignon accueille les carmélites de Boadillante del Monte en 1938-39.

De grandes figures ont marqué notre carmel : Madeleine de Jésus-Marie, professe de Gènes, prieure, et fondatrice (Carpentras, Chambéry), la vénérable Françoise de saint Joseph, converse, qui reçut des grâces extraordinaires ; Marie-Thérèse du Sacré-Cœur qui promut la restauration des Carmes en France… Il influença de grandes personnalités : Raïssa Maritain, Marie-Antoinette de Gueuser (Consummata), Bruno de Jésus-Marie ocd…. Il accueillit la reine Anne d’Autriche en 1630, Le Père Herman Cohen en 1852 et 1861, la princesse de la Tour d’Auvergne, (fondatrice du Carmel de Jérusalem) en 1873, le Père Lémann en 1875 qui à partir de la fondation d’Ecully, prépara celle de Haïfa.

 

© Fédération des Carmélites France-Sud 2019 - Admin